À la bibliothèque, un atelier tatouages pour la bonne cause

imprimer

La bibliothèque publique de Denver a organisé un événement un peu particulier le week-end dernier : un atelier tatouages, où il était possible de s’offrir un dessin réalisé par un professionnel chevronné pour une somme assez faible. Et le tout sera directement versé à une organisation caritative, la Fondation des amis de la bibliothèque publique de Denver.

Casey's Tattoo

(photo d’illustration, Zach Zupancic, CC BY-ND 2.0)
 

 

Avec des tarifs entre 50 et 200 $, les prix de Nando Mondragon, propriétaire du salon de tatouages Certified Tattoo Studios, défient toute concurrence. Et pour cause : le tatoueur professionnel s’est engagé dans un partenariat avec la bibliothèque publique de Denver afin de collecter des fonds. Les bénéfices de la journée iront en effet à la Fondation des amis de l’établissement, qui permet à ce dernier d’assurer ces missions de service public, mais aussi de proposer des activités annexes à des publics éloignés du livre ou de la culture.

« La bibliothèque m’a aidé à rester loin des problèmes lorsque j’étais jeune », explique Mondragon, qui, depuis une incarcération à l’âge de 18 ans, s’est promis d’aider sa communauté lorsqu’il en avait la possibilité.

#LibrarianFashion : à quelle mode les
bibliothécaires doivent s’habiller ?

 

Différents motifs prédessinés ont été proposés aux visiteurs, du personnage du livre jeunesse Dr. Seuss aux motifs variés liés au livre et à la lecture, en passant par un ver plongé dans un livre (pour « bookworm », l’équivalent du rat de bibliothèque) ou un symbole tiré de Harry Potter

via The Know

Source