Alexandria Marzano-Lesnevich, Prix du livre étranger France Inter – JDD 2019

Scribadour.com

imprimer

« Ce balancement entre autobiographie et journalisme, documentation et imagination, témoignage et intuition, tendresse et horreur est intelligent et élégant. Entre les mains d’un être ou d’un auteur inférieur cet assemblage n’aurait pas tenu, mais Alexandria Marzano-Lesnevich nous offre une œuvre d’art formidable et formidablement difficile qui réclame toute l’intensité de notre attention, de notre conscience et de notre cœur », assure Maggie Nelson (Les Argonautes, Une partie rouge). 

 

© Greta Rybus

Alexandria Marzano-Lesnevich devient donc la lauréate 2019 du prix du livre étranger France Inter – JDD. Elle vit à Portland dans le Maine, elle est professeur assistant d’anglais au Bowdoin College. L’empreinte, publiée chez Sonatine, et traduit par Héloïse Esquié sort ce 10 janvier. 

En 2003, jeune étudiante en droit à Harvard, Alexandria Marzano-Lesnevich commence un stage dans un cabinet d’avocats en Louisiane dans le but de défendre les hommes accusés de meurtre. Enfant de deux avocats, elle est fermement opposée à la peine de mort.

Jusqu’au jour où son chemin croise celui d’un tueur, Rick Langley emprisonné en Louisiane, pour le meurtre d’un enfant de 6 ans, dont la confession l’épouvante et ébranle toutes ses convictions. Elle est submergée par le sentiment de vouloir sa mort. Choquée par sa réaction viscérale, elle creuse de profondément et comprend ce lien inattendu entre son propre passé et cette terrible affaire.

Plongée et hantée par le récit complexe de l’enfance de Ricky, elle est obligée de faire face à sa propre histoire, Et elle n’aura de cesse pendant dix ans d’enquêter inlassablement sur les raisons profondes qui ont conduit Langley à commettre ce crime épouvantable.
 

« Le travail de la justice est de déterminer la source de l’histoire, de nommer le responsable. Il n’y a qu’une cause immédiate qui soit déterminante, c’est celle que la loi désigne. Celle qui fait de l’histoire ce qu’elle est. » Alexandria Marzano — Lesnievich

Ce récit au croisement du roman noir, de l’autobiographie et du journalisme d’investigation, montre clairement combien la loi est quelque chose d’éminemment subjectif : la loi est plus personnelle que nous aimerions le croire — et la vérité plus complexe et plus puissante que nous ne pouvions l’imaginer. 

Alexandria Marzano-Lesnevich, trad. Héloïse Esquié – L’empreinte – Sonatine – 9782355846922 – 22 €

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones 

Dossier] Rentrée d’hiver 2019 : une nouvelle année littéraire lancée 

Source