Amazon recule et plie face au boycott des libraires de livres anciens

Scribadour.com

imprimer

DERNIÈRE MINUTE – Alors que le conflit faisait rage entre la filiale d’Amazon, Abebooks, spécialisée dans les livres anciens, et les libraires d’ouvrages rares et anciens, une première bataille est remportée. Au terme de sa rencontre avec les représentants d’ABE, Sally Burdon, présidente de l’ILAB salue une victoire.

P7028402.tif
Sigfrid Lundberg, CC BY SA 2.0
 

Au cœur du conflit, la décision d’Abebooks de supprimer les comptes de plusieurs libraires partenaires. Et qui a fait se lever comme un seul homme (ou femme) près de 590 libraires. En protestation, tous se sont mis en grève des ventes, supprimant leurs titres des étals d’Abebooks.
 

Abebooks doit “respecter les libraires”,
pas jouer au despote

On apprend cependant de Sally Burdon que l’International League of Antiquarian Booksellers a fait céder ABE. « C’est avec un grand plaisir que je vous informe que les libraires de République tchèque, de Hongrie, de Russie et de Corée du Sud, pourront continuer de vente sur Abebooks à l’avenir, s’ils le souhaitent. »

Et de préciser : « Ils ne verront pas leur compte supprimé à la fin du mois ni à l’avenir. » Victoire, et pas des moindres.

Rencontre au sommet…

Le PDG de ABE, Arkady Vitrouk ainsi qu’Udo Göllman, senior account, ont donc reçu les représentants de l’ILAB, commençant par présenter des excuses pour le comportement adopté par l’entreprise. Excuses plusieurs fois renouvelées, atteste la présidente.

Elle souligne également que tous deux ont assuré de leur bonne volonté et se montrent « très conscients de l’erreur qu’ils ont commise ». Déplorant leur « mauvaise décision », les deux hommes auront manifestement tenu à faire amende honorable. 

Le nœud de leur problème vient manifestement d’un nouveau système de paiement qui sera mis en place à la fin de l’année. Il semble qu’il s’agisse d’un passage forcé (plus de sécurité ?), attendu que l’actuel sera mis hors service fin décembre. Tous les détails ne sont pas encore communiqués, mais c’est bien lui qui serait à l’origine du choix de supprimer les comptes. 

D’autres points, plus sensibles, ont également fait l’objet d’une discussion, et seront exposés plus tard.

« Je voudrais profiter de l’occasion pour remercier toutes les personnes qui ont participé à cette manifestation extraordinaire et sans précédent », poursuit la présidente. « Sans vos protestations et l’attention des médias, je sais que nous n’aurions pas pu obtenir et si facilement cet excellent résultat. »  
 

Mobilisation internationale
des libraires anciens contre Abebooks

Et de conclure : « Cette action historique, inédite, est un succès pour nous tous. »

La suite maintenant dépendra des propositions formulées par ABE pour garantir aux libraires une collaboration plus saine… Le retour des livres retirés, pour nourir le feu du boycott n’est pas encore garanti : à cette heure, 3,79 millions de livres ont été supprimés de la vente sur Abebooks, soit 120.000 de plus que ce matin même.

Source

Création d'un Prix BD Fnac France Inter, parrainé par Antoine de Caunes
Les lecteurs en parlent : 15 livres pour accompagner la semaine