Brûler des livres jeunesse LGBTQ : des centaines resurgissent

Scribadour.com

imprimer

L’homophobie n’a pas vaincu, heureusement. Après que des livres sur des thèmes LGBTQ et destinés à de jeunes lecteurs ont été brûlés, les habitants d’Orange City se mobilisent. Des dons, tant financiers que de livres ont été adressés à la bibliothèque, pour l’aider à reconstituer son stock. 


capture d’écran
 

La bibliothèque publique d’Orange City, dans l’Iowa, avait été victime d’un bigot homophobe. Le bonhomme était entré dans l’établissement, et, ressorti avec plusieurs livres, il avait entamé un autodafé. Cherchant à supprimer tout ouvrage jeunesse évoquant les questions d’homosexualité, son geste n’aura finalement fait qu’exacerber un désir de liberté d’expression.

En effet, Paul Dorr, relativement connu des services pour ses positions extrémités diverses et variées, a vu son geste se retourner contre lui. Suite à son action particulièrement déroutante, des centaines de livres ont été offerts à la bibliothèque. Plusieurs collectes de fonds ont également été mises en place avec l’obtention de milliers de dollars.

Rappelons que les quatre livres auxquels notre religieux s’en était pris avaient une valeur de 50 $ au global.

Les dons ont afflué la semaine passée, et ont dépassé le simple cadre des livres : certains ont également fait parvenir des documents vidéo sur les LGBTQ, et ainsi de suite, rapporte l’Associated Press. En tout, plus de 200 livres ont afflué, compensant largement les quatre brûlés par le militant religieux, qui s’était régalé d’orgueil en se filmant durant son autodafé.
 

Bibliothèque : les lectures par
des drag queens attaquées en justice

Par ailleurs, conformément aux règles d’utilisation, la bibliothèque a fait parvenir à l’intéressé une facture détaillée et une notification d’action pénale. Précisément celle qui est envoyée après un retard supérieur à 60 jours pour la détention d’un livre. 

Une amende pourrait s’ensuivre, de 65 à 625 $, ainsi qu’une peine de prison de 30 jours, en cas de condamnation… 

Source

À Lille, La chouette librairie fait son nid dans le centre-ville
Un prix à 1 million de dollars pour la philosophe Martha Nussbaum