Comic Con : Reed ne compte pas modifier le nom de ses manifestations

Scribadour.com

imprimer

L’affaire San Diego contre Salt Lake City a fait beaucoup de bruit. En effet, une décision de justice vient d’accorder l’appellation Comic Con, exclusivement, à la première ville. Avec une amende et une injonction à changer de nom pour la seconde.

Paris Comic Con 2015
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

Le juge fédéral a en effet infligé une amende de 3,9 millions $ de frais juridiques dans le cadre de l’action en justice pour violation du droit d’auteur. Déposée en 2014 contre la convention de Salt Lake City, la plainte s’accompagne désormais d’un délai de 30 jours pour que la manifestation de l’Utah cesse d’utiliser le nom et la marque Comic Con. 

Les organisateurs n’auront pas tardé, puisque l’on peut déjà lire FanX Salt Lake Comic Convention sur le site. 

« La convention Comic de San Diego utilise la marque Comic-Con dans le cadre de ses manifestations autour des bandes dessinées et de la pop culture depuis près de 50 ans », assure David Glanzer, responsable de la communication. Cette antériorité aura fait pencher la balance en faveur du plaignant. 

San Diego devient l’unique Comic-Con des Etats-Unis
 

Pour autant, que ce soit sur le territoire américain ou ailleurs, une autre organisation dédiée à l’événementiel recourt à l’expression Comic Con. En effet, Reed Exhibitions et sa filiale française, Reed Expositions organisent pas moins de quatre événements estampillés ComicCon.

À Paris, la prochaine édition se déroulera du 26 au 28 octobre prochains. À New York, également – également en octobre, du 4 au 7 –, ainsi qu’à Keystone (Philadelphie) ou encore en Indonésie, à Jakarta. Quatre événements, dont deux qui pourraient faire l’objet d’une attaque dans les règles de la part de San Diego. 

Alors quid ?

Sollicité, Michel Filzi, président de Reed Expositions France, explique que la société n’a « pas de commentaires particuliers à faire sur le jugement rendu par le tribunal américain concernant spécifiquement un litige entre l’organisateur du salon Comic Con de San Diego et celui de Salt Lake ».

Et de poursuivre : « Nous ne prévoyons cependant pas de conséquence pour la poursuite de l’utilisation de leur nom actuel par les évènements dont nous sommes propriétaires. »

Source

Sélection du Prix des libraires de Nancy et du "Point" 2018
Les Ensablés - "Hélène ou la solitude" de Jean Gaulmier