De la sexualité des bêtes : l’homosexualité, une question de survie

Scribadour.com

imprimer

ESSAI – Après l’excellent Ceci est mon sang d’Élise Thiébaut, premier ouvrage grand public sur les règles, voici Animaux homos, qui brise enfin un autre tabou immémorial. 


 

Fleur Daugey est journaliste scientifique et éthologue de formation, spécialisée dans la sexualité animale. L’éthologie désigne l’étude scientifique du comportement animal dans son milieu naturel. Cette science s’applique aux modes de communication, de sociabilisation, de reproduction de toutes les espèces. 
 

Depuis que l’homme étudie la nature (depuis Aristote, grosso modo), la sexualité n’est pas en reste, mais, ce que Fleur Daugey nous démontre, c’est la mise sous silence systématique des rapports homosexuels dans ces études : toujours minorés ou dits « contre nature », « déviants », inintéressants au final. 
 

Dans la suite de l’ouvrage, l’auteure répare courageusement cette injustice. Des rapports homosexuels ont été observés chez plus de mille espèces. Chez les insectes, les mammifères, les poissons, les oiseaux, sur tous les continents, à toutes les époques. La conclusion est sans appel : l’homosexualité n’est pas une « aberration », elle est naturelle. 
 

[Extrait] Animaux homos ; histoire naturelle
de l’homosexualité de Fleur Daugeyn

Car Fleur Daugey va plus loin et essaie d’insérer cette donnée dans la théorie de l’évolution à l’aide d’un nouveau concept, la sexodiversité, ou comment le règne animal utilise toutes les formes de sexualité comme facteur de survie des espèces. Voilà pour le fond. 
 

Pour la forme, cet ouvrage est un modèle de vulgarisation scientifique. Rigoureux, compréhensible par tous, excellemment documenté et avec quelques pointes d’humour. Que demande le peuple ? 

À l’heure où la spécialisation des sciences, humaines ou dures, rend impossible une maîtrise parfaite de tous les domaines, la vulgarisation de qualité n’est pas simplement utile au savoir et à sa transmission : elle en est une condition sine qua non.

Et quand cette vulgarisation s’attache à démystifier des idéologies aussi mortifères que l’homophobie, elle en devient alors hautement salvatrice. Merci, madame Daugey. 
 

Antonin Bonnet,
Folies d’encre (Montreuil) 

en partenariat avec le réseau Initiales

 

Fleur Daugey – Animaux homos – Albin Michel – 9782226324207 – 16 €

Pour approfondir


Editeur : Albin Michel
Genre :
Total pages : 168
Traducteur :
ISBN : 9782226324207

Animaux homos

de Fleur Daugey

« Pseudo-copulation dans la nature chez un lézard unisexuel, comportement sexuel aberrant chez l’autruche sud-africaine, ou anormal chez la femelle du hérisson à grandes oreilles, abaissement apparent des standards moraux chez les lépidoptères »…, autant d’expressions fantaisistes utilisées par les scientifiques pour qualifier l’homosexualité animale, longtemps considérée comme étant « contre nature ». S’attaquant à cette idée reçue, Fleur Daugey retrace l’histoire de l’observation et de l’interprétation de ce comportement par les savants, de l’Antiquité à nos jours. Encore taboue dans la communauté scientifique, et très peu connue du grand public, l’homosexualité des animaux a pourtant été observée chez près de 500 espèces.Plaisir, jeux de séduction, câlins, caresses, fidélité et routine de la vie de couple, protection de la progéniture : en s’appuyant sur des recherches éthologiques et comportementales, Fleur Daugey nous fait découvrir les multiples facettes, parfois bien surprenantes, de la sexualité animale, qui n’est pas que tournée vers la reproduction, et en dégage la signification au regard de l’évolution des espèces.

J’achète ce livre grand format à 16 €

J’achète ce livre numérique à 16.00…77072565……………..09……..1……

Source

Se moquer de l'héritage de Stan Lee est “franchement écœurant”
My Beautiful Boy, d'après les mémoires de David et Nic Sheff