De Poudlard à Broadway, Harry Potter fait ses débuts à New York

De Poudlard à Broadway, Harry Potter fait ses débuts à New York

La pièce Harry Potter et l’Enfant Maudit a débarqué à New York le 22 avril dernier et elle bat déjà des records. Hors comédie musicale, c’est la production la plus chère de toute l’histoire de Broadway avec un budget de 35,5 millions de dollars. C’est probablement dû aux effets spéciaux qui ponctuent les cinq heures trente de la prestation ainsi qu’aux impressionnantes installations dédiées.

Harry Potter and the Cursed Child, Palace Theater, theater sign
(Counse, CC, BY 2.0)

Fin juillet 2016, J.K. Rowling dévoilait le 8e livre de la saga, Harry Potter et l’enfant maudit lors d’une première représentation au Public Theater de Londres. La pièce donnait à voir la vie après Voldemort pour Harry et sa famille, ainsi que la première année d’Albus Potter à Poudlard. Après avoir été récompensée par neuf Laurence Olivier Awards, la pièce quitte Londres pour New York.

Pour l’occasion, le Lyric Theater a été entièrement rénové pour coller au plus près à l’univers de la saga. Ainsi, les heureux élus découvriront des lanternes dragons, des appliques phœnix et même des tapis monogrammés H pour Hogwarts (Poudlard en français). Car malheureusement pour les retardataires, la pièce affiche déjà complet jusqu’en mars 2019, malgré des billets coûtant entre 300 et 600 euros. Néanmoins, certains tickets supplémentaires sont disponibles de manière aléatoire. Ouvrez donc l’œil!

De quoi rentabiliser le budget pharaonique engagé. Car aux 35,5 millions de dollars nécessaires pour monter le spectacle, s’ajoutent les 33 millions investis pour faire libérer le théâtre un peu plus tôt afin de le réaménager aux couleurs de la production. C’est le Cirque du Soleil qui a dû écourter sa comédie musicale Paramour,  d’après le New York Times.

Malgré tout, les critiques sont élogieuses et la qualité visuelle de la pièce semble justifier ces envolées. La pièce, en deux parties de plus de deux heures et demie chacune, nécessite entre autres 40 acteurs, 26 assistants scéniques et 16 costumiers. Il y a également de nombreux d’effets spéciaux, bien que la volonté des créateurs soit de laisser le public utiliser son imagination.
 

Harry Potter et l’Enfant Maudit sortira
en librairies en France le 14 octobre

Alors, bien qu’aussi impressionnants que sur grand écran, les effets spéciaux restent de la magie brute, de simples illusions théâtrales. La production n’a pas cherché à dissimuler les techniciens qui interviennent sur scène, au contraire. C’est aux spectateurs de transformer les valises sur lesquelles s’assoient les acteurs en sièges du Poudlard Express, ou de se laisser séduire par les mouvements de capes qui permettent de transformer un enfant qui a ingéré du Polynectar en adulte.

Source: cliquez ici pour lire l’article

Editrices en Tunisie et Algérie : deux fantastiques destins de femmes
Paul Claudel, une commémoration nationale pour le 150e anniversaire

Voir aussi

Partager sur: