Deuxième sélection du Prix des Deux Magots 2019

Scribadour.com

imprimer

Prix des Deux Magots 2019 : la 2ème sélection se resserre sur 4 titres. On connaîtra le nom du successeur de Julie Wolkenstein le mardi 29 janvier 2019 : elle avait remporté le prix des Deux Magots 2018 pour Les vacances paru chez P.O.L. Le jury s’est réuni ce 17 décembre et a dévoilé sa deuxième sélection parmi une liste de 8 ouvrages parus à la rentrée littéraire.

 

Les 4 titres encore en lice pour le Prix des Deux Magots 2019
 
Emmanuel de Waresquiel Le Temps de s’en apercevoir (L’Iconoclaste, 250 pages, 17 €)
Paul Greveillac Maîtres et esclaves (Gallimard, 464 pages, 22 €)
Franck Maubert L’eau qui passe (Gallimard, 144 pages, 13 €)
Philippe Vasset Une vie en l’air (Fayard, 192 pages, 18 €)
 
Le temps de s’en apercevoir d’Emmanuel de Waresquiel (L’Iconoclaste) est le journal d’un historien. L’auteur livre des chroniques sur le monde d’hier et d’aujourd’hui et raconte le présent à la lumière du passé. Emmanuel de Waresquiel écrit « dans une langue très élégante. Il est à la frontière entre l’Histoire et la littérature. Ses chroniques nous montrent que l’Histoire n’est qu’une éternelle répétition » selon le Jury.
 
Maîtres et esclaves de Paul Greveillac (Gallimard) raconte l’histoire d’un paysan d’un village au pied de l’Himalaya qui devient peintre parce que son père lui transmet sa passion. La transmission est le fil conducteur de ce roman qui a permis à Paul Greveillac, d’origine chinoise, d’explorer une partie de lui-même.   
 
L’eau qui passe de Franck Maubert (Gallimard) est un livre sur la solitude « remarquablement écrit, très impressionniste » selon le Jury. La solitude le pousse à la contemplation d’une nature toujours changeante, et à l’introspection. L’occasion pour le narrateur de se confier pour la première fois.  
 
Une vie en l’air de Philippe Vasset (Fayard), un roman dans lequel le narrateur laisse libre cours à ses rêves, dans le paysage de son enfance, un aérotrain, ligne de béton tendue à dix mètres au-dessus de la Beauce et barre depuis toujours le paysage de son enfance. « A partir d’un simple aérotrain, Philippe Vasset a réussi la prouesse de créer un univers de rêverie et de poésie pour en faire un vrai sujet littéraire », indiquent les jurés.
 
Le Jury du Prix des Deux Magots s’est réjoui hier de cette sélection resserrée autour de 4 livres très différents : « Nous avons la liberté de récompenser un ouvrage de fiction ou une non fiction, un essai, ou un recueil de chroniques, mais notre seule volonté est de récompenser un ouvrage aux très belles qualités littéraires et de faire émerger un talent ».
 
Les Deux Magots ont été l’un des premiers cafés parisiens à décerner un prix littéraire. Le Prix des Deux Magots a été créé en 1933 pour se détacher du conformisme, encourager la création et susciter un nouvel esprit artistique. Il avait été attribué en 1933 à Raymond Queneau pour Chiendent.
 
Le jury du Prix des Deux Magots est présidé par Jean-Paul Caracalla et se compose de Sabine Audrerie, Jean Chalon, Jean-Luc Coatalem, Marie-Laure Delorme, Eric Deschodt, Louis Doucet, Pauline Dreyfus, Pierre Kyria, Gilles Lapouge, Etienne de Montety, Marianna Payot, Anne Pons.

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones  

Source

10 romans français retenus pour le Grand prix RTL / LIRE 2019
Barrage, le manga de Kohei Horikoshi avant My Hero Academia