Egalité hommes-femmes : le ministère de la Culture s’engage

Scribadour.com

imprimer

Parmi les chantiers que la précédente ministre de la Culture avait posés, l’égalité entre hommes et femmes était première. Dans la lignée de l’action de Françoise Nyssen, Franck Riester reprend le flambeau et poursuit l’aventure. 

Ministère de la Culture
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
« Le secteur culturel a un devoir d’avant-garde, […] il doit donner l’exemple. Ce ministère le fera : à son niveau, à travers ses établissements et toutes les structures qu’il soutient », avait assuré Françoise Nyssen en février dernier. « Les femmes gagnent en moyenne 10 % de moins que les hommes au sein de ce ministère, et près de 20 % moins dans les entreprises culturelles. »

C’est pour corriger le tir que le ministère de la Culture s’est engagé et annonce la signature d’un accord avec l’ensemble des organisations syndicales du ministère de la Culture (CGT-Culture, CFDT-Culture, SUD-Culture Solidaires, UNSA-CFTC, FSU), le premier protocole d’accord relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes propre au ministère de la Culture.

Ce protocole marque l’aboutissement d’une concertation étroite menée avec les représentants du personnel du ministère. Il traduit la politique volontariste menée par le ministère, première administration de l’État à avoir obtenu à l’automne 2017 les deux labels « Diversité » et « Égalité » attribués par l’AFNOR, contre toutes les formes de discriminations et les inégalités professionnelles.

À l’occasion de cette signature, Franck Riester a déclaré : « Je suis fier que le ministère de la Culture aille au-delà des obligations réglementaires en proposant de réelles avancées pour promouvoir en son sein l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes qui le composent. On sait que l’égalité de droit, théoriquement garantie par les textes, est encore loin de se traduire dans la réalité des parcours et de l’environnement professionnels. »

Et d’ajouter : « Je tiens à l’exemplarité du ministère, pour son personnel et, plus largement, dans l’ensemble des politiques culturelles. Ce protocole traduit également la qualité du dialogue social qui s’est instauré sur ce projet, qui répond à une aspiration si légitime de justice et d’égalité. »
 

Culture : Franck Riester, ministre
sous les auspices d’Astérix et Pavese

Le protocole d’accord réaffirme les engagements du ministère de la Culture et comporte des avancées significatives en matière de formation des personnels, d’accès des femmes aux postes à responsabilités, avec notamment l’objectif que 50 % des établissements publics sous tutelle du ministère soient dirigés par des femmes d’ici à 2022, de prévention du harcèlement et des violences sexistes et sexuelles, de meilleure conciliation des temps personnel et professionnel, de résorption des inégalités salariales constatées au détriment des femmes (500.000 euros seront consacrés au comblement des écarts d’ici à 2022).

Le protocole du 22 novembre 2018 s’applique à l’ensemble des structures du ministère de la Culture, à ses services d’administration centrale et déconcentrée, mais aussi à ses établissements publics et services à compétence nationale.

Source

Coeur battant : Qu'importe le suicide, pourvu qu'on ait l'ivresse
Pour Noël, 140 livres conseillés par des libraires indépendants