Géraldine Schwarz, Paul Lendvai et Philippe Sands, Prix du livre européen

Scribadour.com

imprimer

La douzième édition du Prix du livre européen s’est déroulée ce mercredi 5 décembre au Parlement européen, à Bruxelles. Trois lauréats ont été désignés : Géraldine Schwarz pour Les Amnésiques (Flammarion) dans la catégorie roman, Paul Lendvai pour Orban, Europe’s New Strongman (Hurst & Company) dans la catégorie essai, et Philippe Sands pour Retour à Lemberg (traduit par Astrid von Busekist, Albin Michel), Prix spécial du jury.

Le jury 2018 du Prix du livre européen était présidé par Krzysztof Warlikowski, metteur en scène polonais, tandis que le Président du comité de parrainage reste Pascal Lamy depuis 2012. Jacques Delors, président de la Commission européenne de 1985 à 1995, est le Président d’honneur du comité de parrainage du prix.

Le résumé de l’éditeur pour Les Amnésiques :
 

Géraldine Schwarz découvre que son grand-père a acheté à bas prix une entreprise en 1938 à un juif qui périt avec les siens à Auschwitz. C’est le point de départ d’une enquête passionnante sur les traces du travail de mémoire au fil de trois générations qui permit aux Allemands de passer d’une dictature à une démocratie. L’occasion pour l’auteure d’aborder les failles mémorielles en France et ailleurs en Europe dans lesquelles s’est engouffrée l’extrême-droite.

Le résumé de l’éditeur pour Retour à Lemberg :
 

Invité à donner une conférence en Ukraine dans la ville de Lviv, autrefois Lemberg, Philippe Sands, avocat international réputé, découvre une série de coïncidences historiques qui le conduiront de Lemberg à Nuremberg, des secrets de sa famille à l’histoire universelle. C’est à Lemberg que Leon Buchholz, son grand-père, passe son enfance avant de fuir, échappant ainsi à l’Holocauste qui décima sa famille ; c’est là que Hersch Lauterpacht et Raphael Lemkin, deux juristes juifs qui jouèrent un rôle déterminant lors du procès de Nuremberg et auxquels nous devons les concepts de “crime contre l’humanité” et de “génocide”, étudient le droit dans l’entre-deux guerres.

Créé en 2007 par l’association « Esprit d’Europe » avec le soutien de Jacques Delors, le Prix du livre européen récompense chaque année un roman et un essai exprimant une vision positive de l’Europe. Les auteurs des deux ouvrages sont des écrivains contemporains, originaires de pays membres de l’Union Européenne.

Géraldine Schwarz – Les Amnésiques – Flammarion – 9782081416994 – 20 €
Paul Lendvai – Orban, Europe’s New Strongman – Hurst & Company – 9781849048699 – 20 £
Philippe Sands – Retour à Lemberg – traduit par Astrid von Busekist – Albin Michel – 9782226395160 – 23 €

Pour approfondir


Editeur : Flammarion
Genre :
Total pages : 346
Traducteur :
ISBN : 9782081416994

Les amnésiques

de Schwarz, Geraldine(Auteur)

Géraldine Schwarz découvre que son grand-père a acheté à bas prix une entreprise en 1938 à un juif qui périt avec les siens à Auschwitz. C’est le point de départ d’une enquête passionnante sur les traces du travail de mémoire au fil de trois générations qui permit aux Allemands de passer d’une dictature à une démocratie. L’occasion pour l’auteure d’aborder les failles mémorielles en France et ailleurs en Europe dans lesquelles s’est engouffrée l’extrême-droite.

J’achète ce livre grand format à 20 €

Source

Tous les chemins d'Angoulême mènent à Rome, et inversement
Isabelle Desesquelles reçoit le prix Femina des lycéens 2018