Héros d’un jour, un groupe de bibliothécaires retrouve les titres oubliés

Une vingtaine de bibliothécaires de toute la ville se sont réunis mercredi dernier à New York Public Library pour enfin répondre à ses lecteurs dont la mémoire a effacé le titre de leur future lecture, bref de tous ces livres à demi-oubliés. Car il n’y a qu’un bibliothécaire ou un libraire pour retrouver un roman rien qu’avec quelques détails…

C’est dans le laboratoire informatique, quelque peu défraîchi, au sous-sol de la bibliothèque municipale du quartier de midtown Manhattan qu’ils se sont donnés rendez-vous pour démarrer leurs séries d’enquêtes. On récapitule, vingt bibliothécaires, un tableau blanc, des marqueurs de couleurs, une rangée d’écrans d’ordinateur, du thé, des biscuits au citron et une sonnette en métal à l’ancienne. À chaque fois que cette dernière retentit, c’est qu’un nouveau livre a retrouvé son titre.

Avant Wikipédia et l’anonymat des moteurs de recherches sur internet, les bibliothécaires étaient et restent aujourd’hui encore de véritables puits d’information.
Et bien que certaines questions trouvent leur réponse sur la toile, pour les livres dont on arrive plus à retrouver le titre, les bibliothécaires restent aujourd’hui encore la meilleure solution.

Pour aider le plus grand nombre de lecteurs, il y a de ça quelques années, les bibliothécaires de la NYPL responsables du service lecteurs ont rédigé un article répertoriant les différentes méthodes pour retrouver un ouvrage dont le titre vous échappe. Fréquemment mis à jour, la section commentaire de ce post ne cesse de s’allonger avec de nouvelles requêtes de lecteurs en détresse.

Toute la ville de Toronto se lance dans l’écriture d’un roman collectif

Ainsi les bibliothécaires réunis ce jour-là, ainsi que leurs collègues connectés via internet, se sont lancés dans une véritable « Title Quest » durant la pause déjeuner. Ils ont pu piocher dans les milliers de commentaires de l’article en question pour nourrir leurs recherches, certains s’intéressant aux posts les plus anciens, d’autres aux plus récents.

Il ne leur a évidemment pas fallu longtemps pour résoudre la première énigme littéraire et faire retentir la petite clochette sous un tonnerre d’applaudissements. Une librairie à distance venait de reconnaître l’intrigue du roman de 2017 Behold the Dreamers d’Imbolo Mbue, Voici venir les rêveurs chez Pocket. Mais pas le temps de niaiser, les voilà déjà repartis à marmonner pour eux-mêmes les autres commentaires.

Grâce à leurs mémoires éléphantesques, leurs connaissances approfondies du paysages littéraires et l’aide de quelques outils modernes comme les moteurs de recherches et les bases de données inter bibliothèques, comme NovelList, ils ont retrouvé près de 50 titres en deux heures. De quoi redonner le sourire à des dizaines de lecteurs.

Alors, n’oubliez pas, avant Amazon, consultez votre libraire et avant Google tournez-vous vers votre bibliothécaire !

Source: NYPL et Atlas Obscura

Source

L'amour, au temps de l'adolescence
Plus d'un million de lecteurs pour le président disparu

Voir aussi