Historien spécialiste de la Révolution française, Michel Vovelle est décédé

Scribadour.com

imprimer

L’Histoire vient de perdre l’un de ses plus fervents amis et défenseurs : Michel Vovelle est décédé ce 6 octobre. Spécialiste de la Révolution française, il avait succédé à Albert Soboul à la tête de l’Institution d’histoire de la Révolution française, entre 1981 et 1993. 


Michel Vovelle – crédits, La Découverte

Michel Vovelle a été le titulaire de la chaire d’histoire de la Révolution française à l’université de la Sorbonne. Son œuvre considérable comprend plusieurs dizaines de titres, dont Religion et Révolution: la déchristianisation de l’an II (1976), La mort et l’Occident, de 1300 à nos jours (1983), Idéologies et mentalités (1992), La découverte de la politique : géopolitique de la Révolution française(1993), Les mots de la Révolution (2004), indique son dernier éditeur, Max Chaleil.

« Ses ouvrages lui ont conféré une réputation internationale en matière d’histoire de la Révolution, des mentalités et de la politisation des sociétés modernes », poursuit-il.

Ses premiers travaux portèrent pourtant sur l’anthropologie et l’histoire religieuse dans la France contemporaine. On lui doit notamment une thèse examinant la déchristianisation en Provence. Un concept qui le suivra durant toute sa carrière.

Nombre de ses ouvrages furent publiés aux éditions La Découverte.
 

Source

Le festival Toulouse Polars du Sud fête ses dix ans
Prix Fémina 2018 : romans, essais, qui reste dans la seconde sélection ?