“La fusion ne se traduit pas par une politique d’édition sans éditeurs”

48085553 2199237406787497 1232733851076263936 N 5c123f158fb86 1

Scribadour.com

imprimer

Suite au reportage diffusé ce 13 décembre, dans les colonnes de ActuaLitté, un courrier nous est parvenu, émanant de « l’ensemble des salariés des Éditions de la Martinière, Delachaux et Niestlé et Seuil Jeunesse ».

Ces derniers nous expliquent : « Nous avons été heurtés par certains propos rapportés dans votre article du 13 décembre nous concernant. Ceux-ci ne nous paraissent pas correspondre à la réalité et nous aimerions faire entendre notre voix.  Nous ne remettons pas en cause le travail de votre journaliste. Nous désirons seulement que vous publiiez le texte ci-joint afin que vos lecteurs disposent des éléments nécessaires à une compréhension plus objective de notre situation. »

Leur droit de réponse est ici publié dans son intégralité.

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

Nous, salariés des éditions de La Martinière, La Martinière Littérature, La Martinière Jeunesse, Seuil Jeunesse, Delachaux et Niestlé avons été heurtés par les propos rapportés dans la première partie de votre article du 13 décembre nous concernant et réclamons un droit de réponse. 

Sans revenir sur les motifs du débrayage du 13 décembre, nous tenons à tempérer les propos en question.
Certes, deux postes de direction éditoriale ont été supprimés dans le cadre du PSE et notre nouveau directeur général a forgé son expérience de manager dans un domaine différent du nôtre.

Cela ne signifie en aucun cas, cependant, que nous travaillons aujourd’hui sans direction éditoriale. Celle-ci continue à être réfléchie et définie par les responsables éditoriaux des différents pôles de la maison, en collaboration avec leurs équipes et, quoi de plus normal ? avec leur direction. Direction qui jamais, jusqu’à présent, n’a cherché à imposer une vision exclusivement comptable du métier d’éditeur, bien au contraire. Ceux qui vous auront rapporté cela se trompent ou sont de mauvaise foi. Nous n’avons pas été transformés en éditeurs de « colonnes Excel » et ne travaillons nullement « en roue libre ».
 

Un directeur financier nous accompagne également dans nos réflexions. Cela vous choque-t-il ? Pas nous. Aucun éditeur sensé ne ferme les yeux sur ses résultats financiers.

La fusion de nos maisons avec le groupe Média Participations ne se traduit pas par une politique d’édition sans éditeurs.

Nos équipes éditoriales, expérimentées et compétentes, soutenues par des services transverses idoines (commercial, marketing, presse, gestion, fabrication, comptabilité, etc.) demeurent et continueront dans ce contexte à produire des livres de qualité.
 

Les équipes des maisons suscitées.
 

Ndlr : Le groupe Média-Particiations, sollicité par ActuaLitté, n’a pas encore apporté de commentaires pour sa part.

Source

Interforum : des représentants écrasés sous la carte et les territoires
Festival : Sous influences. De l'art dans la littérature