La première édition de l’Encyclopedia Britannica (1771) à découvrir en ligne

Scribadour.com

imprimer

La bibliothèque nationale d’Écosse (National Library of Scotland, NLS) vient de mettre en ligne la toute première édition de l’Encyclopaedia Britannica, après numérisation, gratuitement en ligne. Les pages de cette grande encyclopédie furent imprimées voilà 250 ans tout juste, à Édimbourg. Bel hommage.

The Old Way

Michael Coghlan, CC BY SA 2.0

De toute évidence, la première édition des textes mettait en avant une certaine subjectivité écossaise, avec deux thèmes de prédilection : la science moderne et l’identité locale. 

Des gravures évoquant le travail des sages femmes avaient d’ailleurs scandalisé les lecteurs, et furent par la suite arrachées de tous les exemplaires, sur ordre de la Couronne. Fort heureusement, un exemplaire – au moins ! – fut conservé par la NLS.

Et désormais, il est pleinement accessible en ligne.

La Britannica fut conçue par l’imprimeur Colin Macfarquhar, le graveur Andrew Bell et William Smellie, qui en édita la première version. Elle fut publiée en 100 parties, diffusées chaque semaine, avec trois années complètes pour aboutir à l’intégralité des volumes. À son achèvement, en 1771, elle comptait ainsi trois livres. 

Les 160 illustrations, réalisées sur cuivre, sont d’ailleurs de la main de Bell, qui s’était forgé une solide réputation après son passage au Scots magazine.

Par la suite, les révisions du texte se sont enrichies de commentaires d’experts, au cours du XIXe siècle. Et depuis, la réputation du texte n’est plus à démontrer. À l’initiative de cette encyclopédie, Smellie avait souligné que son travail avait vocation « à promouvoir la connaissance et à en inspirer, auprès du lecteur, l’amour ». Du savoir, évidemment.

Pour y accéder, ce sera à cette adresse. 
 

Source

Festival : Sous influences. De l'art dans la littérature
Manuels scolaires gratuits : Laurent Wauquiez met les libraires en danger