L’Association des Bibliothécaires de France en lutte contre l’illettrisme

« En France aujourd’hui, 2,5 millions de personnes adultes sont en situation d’illettrisme et 16 % des personnes de 18 à 65 ans résidant en France métropolitaine éprouvent des difficultés dans au moins l’un des trois domaines fondamentaux de l’écrit : à savoir la lecture, l’écriture et la compréhension de textes simples », rappelle l’Association des Bibliothécaires de France en ouverture de son livret de sensibilisation, citant des données de l’INSEE/ANLCI.

L’organisation professionnelle détaille les différentes situations : l’illettrisme, ou quant une personne, malgré une scolarité en France, n’a « pas acquis une maîtrise suffisante de la langue française pour être autonome dans les situations simples de la vie courante ». Ces difficultés peuvent concerner la lecture, l’écriture et le calcul, ou toutes ces compétences. L’analphabétisme, lui, concerne des personnes qui n’ont jamais été scolarisées.

Bien entendu, les personnes éloignées de l’écrit ne se tournent généralement pas vers les bibliothèque s : ces lieux leur paraissent intimidants, loin de leur quotidien et pas vraiment adaptés à leurs lacunes. Pourtant, rappelle l’ABF, « les bibliothèque s sont un outil essentiel pour la prévention de l’illettrisme : lectures à voix haute, comptines, actions hors les murs dans les crèches, les PMI, bibliothèque s de rue, accueil de classes, festivals de littérature jeunesse, défis lecture, rencontres d’auteurs, actions culturelles avec des décrocheurs scolaires, etc. »

Un plan d’action pour faire venir le public en
situation d’illettrisme en bibliothèque

Ainsi, tous les âges sont concernés par les actions entreprises en bibliothèque .

Soutenue par le Ministère de la Culture, la campagne de sensibilisation, réalisée avec l’ANLCI et le réseau des professionnels des Centres Ressources Illettrisme (RESILL), sera diffusée dans les établissements et auprès des organismes en contact avec des personnes en situation d’illettrisme.

Le livret complet est accessible ci-dessous et à cette adresse.


Source