Le plus ancien manuscrit de Champlain sorti des archives de la BnF

 

Explorateur, géographe et auteur de récit de voyage français, Samuel de Champlain quitte l’hexagone pour fonder la ville de Québec en 1608. Le mois dernier, un mystérieux document de 30 pages, datant de 1602, a été redécouvert dans les archives de la Bibliothèque nationale de France par l’historien français Éric Thierry. Selon lui, ce pourrait être le plus ancien manuscrit jamais retrouvé du navigateur.

Ce weekend se tiennent les Rendez-vous d’histoire de Québec, et c’est à cette occasion qu’Éric Thierry compte présenter ses découvertes ce vendredi, à 14 heures, à la Maison de la littérature de Québec. Découvert pour la première fois en 1904, le document avait déjà été attribué à Champlain par Charles de la Roncière. Éric Thierry espère prouver la provenance de ce dernier grâce à son expertise puisqu’il a édité tous les travaux de Champlain.

Le plus ancien manuscrit de Champlain sorti des archives de la BnF

Une partie du manuscrit en question
 

Dans le manuscrit, Samuel de Champlain, s’il en est vraiment l’auteur, y décrit avec minutie la possibilité d’établir une colonie française en Amérique et les différents scénarios possibles. Il s’adresse au roi de France. « À cette époque, Champlain vit à la cour du roi Henri IV, à Paris. Le roi l’a chargé de collecter toutes les informations disponibles sur l’Amérique, parce qu’en 1602, on craint la reprise d’une guerre entre la France et l’Espagne, » confie Éric Thierry à La Presse.

Le rendez-vous de la littérature
québécoise de retour le 12 août

Il s’agirait alors d’une lettre à Henri IV, souverain de l’époque, rédigée par l’explorateur avant son départ pour un premier voyage sur le fleuve Saint-Laurent en vue de s’établir au Canada. Jusqu’alors, le manuscrit de Samuel de Champlain le plus ancien datait de 1607, il s’agissait d’une carte de la Nouvelle-France. Elle est actuellement conservée à Washington dans la bibliothèque du Congrès.

Source