Moïse, politiquement plus influent que Thomas Hobbes pour les USA

Scribadour.com

imprimer

Les personnalités de second plan, ou mineures, pourraient disparaître des programmes scolaires. Le Texas Board of Education a pris le taureau par les cornes pour alléger les études : dans un vote liminaire, il était question d’éliminer pour rationaliser. Parce que les sciences sociales ne peuvent s’embarrasser de protagonistes superflus.


Le Leviathan de Thomas Hobbes
 

Pour l’heure, c’est juste un glacial amusement qui plane, d’autant que le vote final n’interviendra que fin novembre. Mais dans cette volonté de simplification extrême, en taillant à la serpe dans les programmes et leurs contenus, on découvre des suppressions épatantes.

En effet, le Conseil souhaite préserver certaines approches et en supprimer d’autres. Moïse, par exemple, serait réintégré pour son influence sur la politique américaine. Plus largement, toutes les références aux valeurs judéo-chrétiennes seraient préservées, justement en ce qu’elles ont eu une incidence sur le monde politique étatsunien. 

« Au Texas, vous ne plaisantez pas avec Alamo et vous ne jouez pas avec notre héritage chrétien », s’exclame Jonathan Saenz, président du groupe de défense des chrétiens conservateurs, Texas Values. 

En revanche, Hilary Clinton passerait par pertes et profits. De même que d’autres : en effet, le philosophe britannique Thomas Hobbes, à qui l’on doit le Léviathan, œuvre majeure de politique moderne, est considéré comme négligeable.
 

Tu ne priveras pas une personne en faillite
de son livre de culte

On lui prête pourtant d’avoir permis l’éclosion du libéralisme ainsi que tout le développement de la pensée économique libérale du XXe siècle. Ses réflexions sur les relations internationales, nourries de politique, d’économie et de droit – autant que son opposition à Descartes – sont également fondamentales.

Mais manifestement moins que Moïse… 

 

via Dallas Morning News

Source