Non pas une, mais trois affiches pour le festival de la BD d’Angoulême 2019

Scribadour.com

imprimer

Le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême, ou FIBD en forme courte, s’annonce : il aura lieu du 24 au 27 janvier 2019. Outre l’affiche de Richard Corben, salué par un Grand Prix en 2018, le festival a demandé à deux autres artistes de nationalités différentes. Une habitude mise en place pour les cinq prochaines années, au moins.

L’Américain Richard Corben, né en 1940 et lauréat du Grand Prix du FIBD en 2018, a rendu un vibrant hommage à l’une des séries de comics qui l’a sans doute durablement influencé, Tales from the Crypt. Publiée par EC Comics, la série signée par William Gaines et Al Feldstein a posé les bases de la bande dessinée d’horreur et fantastique que Richard Corben a ensuite explorée.

Bernadette Després, qui signe la seconde affiche, est la cocréatrice de la série Tom-Tom et Nana, avec Jacqueline Cohen. Elle rend pour sa part hommage à Bécassine, Tintin, Gédéon, Zig et Puce ou encore Fenouillard, une des premières bandes dessinées françaises. Un voyage dans le temps et un salut aux pionniers, en somme.

Enfin, l’auteur de mangas japonais Taiyō Matsumoto propose la dernière affiche. Né en 1967, il a notamment signé Amer BétonPing-pong et Number Five. En France, il est traduit et publié chez Tonkam, Delcourt ou encore Kana.

On l’aura compris, un thème commun unit ces affiches : « un autoportrait de l’artiste en enfant, découvrant la ou les bandes dessinées fondatrices de sa passion, voire de sa vocation », indique le FIBD.

 

Un salon BD pour Paris au Grand Palais :
vent de panique à Angoulême

« Pour les cinq années à venir, elles seront ainsi confiées à trois artistes de nationalités différentes, célébrant, symboliquement, toute la richesse de la bande dessinée. L’ensemble de ces dessins sera ensuite présenté dans le cadre d’une exposition célébrant les 50 ans du Festival », explique le Festival à propos de ce renouveau dans sa politique d’affiche.

Source

Auteurs et autoédition : des droits et des devoirs aussi ?
Patte et carte blanches pour Le Chat et Geluck

Voir aussi