Plein les poches : sueurs froides contre grosses chaleurs

Plein les poches : sueurs froides contre grosses chaleurs

imprimer

La température a monté d’un cran, un peu partout dans le pays : les villes commencent à transpirer à grosses gouttes, et les citadins comptent les jours qui les sépareront des congés. La plage, la piscine, qu’importe, pourvu que l’on ait un peu d’air frais. 

Cette semaine, dans Plein les poches, on vous suggère quelques lectures glaçantes. Pour refroidir un peu l’ambiance.
 

plein les poches - thrillers

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

Passer du ring, des uppercuts et des crochets, aux rues de Stockholm, le changement est brutal. Harry Kvist sort de prison. Lui, boxeur, voit une seconde chance s’offrir. Nous sommes en novembre 1935, et il laisse les murs de la prison de Långholmen derrière lui. Une autre vie. Loin de la violence des combats. 

Simplement, la vie n’apprécie rien de mieux que de donner une nouvelle opportunité, pour mieux la contrarier : dans la vie d’Harry, est arrivé Gusten, un amour profond est sincère. Avant de se laisser aller à une existence où tout sera à rêver, quelques vieilles histoires rejaillissent. La mort d’une ancienne amie, les nazis qui gagnent du terrain… Compte à rebours, c’est une course contre la montre. Celle de David contre Goliath.

« Que les ennemis tremblent, car la Vierge protège Parme. » Tout habitant de la cité italienne a vécu avec ce mantra bienveillant : la ville est sous la protection de la mère du Christ. Que peut-il bien lui arriver ? Difficile à dire : d’autant que l’inspecteur Valerio Soneri connaît bien sa ville. Et quand la pension où il rencontra sa femme se retrouve mêlée à un meurtre, l’univers chavire. 

Aujourd’hui, son épouse a disparu, une mort terrible, mais la pension de Parme dévoile aussi de bien sombres secrets. L’inspecteur, qui vit en quête de nouveaux repères, se retrouve confronté à une institution prisée des étudiants, où règne une criminalité notoirement admise. La pension de la via Saffi n’a pas fini de se faire connaître…

Et si c’était par les livres que tout commençait ? Un ancien ouvrage, presque un récit d’aventures que Dmitry Alexeïevitch va devoir traduire, ouvre un pan d’histoire incroyable. Ce prêtre parti évangéliser le Mexique, et plus spécifiquement le Yucatán – si, si, ce territoire où l’on retrouve le Chichén Itzá, pyramide gigantesque… 

Le passé colonial remonte à la surface, mais étonnamment, les mandataires ne semblent pas pressés de fournir le texte : chapitre après chapitre, Dmitry découvre ce XVIe siècle, ses divinités, ses crimes… Et la folie qui gagne le traducteur, quand, dans son quotidien, des événements du manuscrit surviennent. Sumerki, ou la vérité apportée au bord de l’enfer.

On parlait de grosses chaleurs, n’hésitons pas à redouter la Canicule. Les températures en Australie peuvent atteindre des sommets redoutables : Kiewarra n’a rien à envier à d’autres communes du continent. Et cette année, le mercure bat des records : l’air irrespirable rend les fermiers fous. Au point de tuer leur propre famille ?

Aaron Falk se retrouve à enquêter sur ce suicide incompréhensible de son meilleur ami, changé en assassin de sa femme et de leur enfant. La ville a son lot de squelettes dans les placards, qui ne craignent pas, eux, la chaleur ni le souffle d’un vent brûlant. À moins que la situation ne devienne littéralement abrasive…

Afghanistan. Assimilé inexorablement à Daech, aux talibans, depuis les événements du 11 septembre 2001. Au milieu de ce territoire, Zwak, un terrifiant génie : de la cruauté à souhait, une déferlante de violence qui ne s’achèvera qu’avec une capitale en deuil. Paris, ville lumière, dont les lueurs sont vouées à la mort par ce stratège afghan.

Kaboul Express. Tout un réseau qui s’organise pour frapper la ville en son cœur, avec le plus de rage possible. Un groupe d’extrémistes que combattent depuis Kaboul, le qomaandaan Kandar, et à Paris, la commissaire de la DGSI, Nicole Laguna. Mais le temps va manquer, peut-être, pour sauver la capitale française.

Martin Holmen – Compte à rebours – 10 – 18 – 9782264073211 – 8,10 €

Valerio Varesi, trad. Florence Rigollet – La pension de la via Saffi – Une enquête du commissaire Soneri – Points – 9782757869581 – 7,50 €

Dmitry Glukhovsky, trad. Denis-E Savine – Sumerki – Livre de Poche – 9782253083498 – 8,40 €

Jane Harper, trad. Renaud Bombard – Canicule – Livre de poche – 9782253086246 – 8,20 €

Cédric Bannel – Kaboul Express – Une enquête de Nicole Laguna et du Qomaandaan Kandar – Points – 9782757869994 – 7,70 €

Retrouver chaque semaine la sélection Plein les poches, lectures et livres à petits prix 
  

Source: cliquez ici pour lire l’article

La culture, un enjeu de civilisation en France ? “Il est temps de le prouver”
Aucun de nous ne reviendra emporte le Grand Prix du livre audio 2018

Voir aussi

Partager sur: