Pour un livre revanchard, une directrice d’école accusée de diffamation

imprimer

La directrice avec un bonnet d’âne, punie au coin ? Pour avoir commis un petit ouvrage rageur, sous pseudonyme, cette dernière a été convoquée devant le tribunal correctionnel. Diffamation et injure, rien que cela, pour un livre de 60 pages, intitulé Et ils se disent enseignants. Manifestement peu conciliant avec ses collègues…

NOV 2011 305
Lord Jim, CC BY 2.0
 

L’ouvrage n’est pas même vendu sur internet : la directrice d’école, âgée de 55 ans, l’avait fait réaliser par ses propres moyens. La diffusion était discrètement assurée par ses propres soins, et dedans, on peut en lire des vertes et des pas mûres sur des confrères. 

« Ils passent plus de temps en récréation qu’à s’occuper des enfants », peut-on lire. Mais également, que les instits « manquent de respect envers les élèves ». Et pour s’assurer un anonymat railleur, elle affuble de petits noms comme « Monsieur Chartier », ou « Monsieur Pleurnichard ». 

Plus largement, elle raconte comment une enseignante de Saint-Nicolas-en-Forêt se retrouve mutée dans un établissement de Moselle. Et une fois arrivée dans sa nouvelle école, elle se lâche abondamment sur les anciens professeurs. Problème : non seulement l’école en question existe, mais surtout les profs qui y enseignent se sont vite reconnus.

Une plainte déposée le 10 avril dernier a abouti à la convocation de l’auteure, ce 22 août au Tribunal correctionnel de Thionville. Sept ex-collègues veulent obtenir justice après la diffusion de cet écrit. 

Quant à la directrice, elle préparerait sereinement non pas une suite, mais sa rentrée dans le nouvel établissement où elle se trouve.
 

via France Bleu

Source

Les médias numériques cannibalisent le temps de lecture des ados
Les libraires du Portugal redoutent le pire, si l'État n'intervient pas