Quand Amos Oz racontait l’envers de la guerre des Six-Jours

Arte2520voix2520censure2520amos2520oz 1

Scribadour.com

imprimer

La guerre des Six-Jours fait partie de ces événements qui s’intègrent parfaitement dans un récit, et peuvent être instrumentalisés de bien des manières. La victoire d’Israël sur une coalition de pays arabes, en 1967, après un conflit éclair, a depuis été mise en avant à plusieurs reprises. Un documentaire revient sur la réaction d’Amos Oz et de l’historien Avraham Shapira, tout juste démobilisés, qui interrogèrent leurs camarades pour raconter la guerre des Six-jours d’une autre manière…

Le documentariste Mor Loushy a voulu, cinquante ans après la guerre des Six-Jours, revenir sur cet événement, ses conséquences et la démarche d’Amos Oz et Avraham Shapira. Après avoir recueilli les témoignages de leurs frères d’armes engagés dans la guerre des Six-Jours, les deux hommes avaient fait de leurs quelque deux cents heures d’enregistrement un livre, The Seventh Day.

« Mais loin de la vision héroïque célébrée par la nation, ces jeunes gens sincères, qui racontent à leurs frères d’armes ce dont ils n’ont pu parler à personne, expriment aussi leur mal-être, parfois leur traumatisme. Ils confient leur effroi devant les exactions dont ils ont été témoins, leurs doutes sur la légitimité de l’occupation, leur désarroi d’avoir participé à l’évacuation des civils palestiniens chassés de leurs terres », indique le synopsis du documentaire : c’est bien l’envers du conflit qui est ici présenté, sans artifices.

La publication de The Seventh Day était risquée : certains passages furent purement et simplement censurés par l’armée israélienne. 

En 2017, Mor Loushy fait entendre aux anciens soldats leur témoignage, pour qu’ils puissent y réagir, ajouter d’autres éléments et s’exprimer sur la situation politique actuelle. Y compris Amos Oz, disparu il y a quelques jours.

Source

Depuis le hameau, le pestiféré prendra son envol
Les Ensablés - "Confidences de femmes" (1916) de Annie de Pène