Sans Forgetica, la police d’écriture qui stimule cerveau et mémoire

Scribadour.com

imprimer

Pour aider le cerveau surchargé et sursollicité, les chercheurs de l’université du RMIT (Royal Melbourne Institute of Technology), ont collaboré avec des scientifiques et designers. Ensemble, ils ont mis au point une police d’écriture spécifique : elle repose sur les principes de la psychologie cognitive, pour aider à mieux mémoriser.


 

L’équipe multidisciplinaire de la RMIT a planché plusieurs années pour aboutir à son projet, la Sans Forgetica : compatible avec les machines sous Windows ou MacOS, elle existe également sous la forme d’une extension pour le navigateur Chrome. 

Concrètement, la police est plus difficile à lire que d’autres types de fonts, et ce, à dessein. Elle présente ainsi ce que les chercheurs présentent comme « une difficulté souhaitable », qui incite le cerveau à traiter différemment l’information, en mobilisant plus de ressources. 
 

EasyReading : police hybride à “haute lisibilité”,
design et lecture pour tous

Pour arriver à cette police de caractères spécifiques, l’équipe s’est constituée autour de cette notion d’obstacle. Inclinée sur la gauche, avec des lettres contenant autant de trous qu’un Emmental, Sans Forgetica a été testée sur 400 étudiants australiens. 

Confrontée à une police Arial classique, Sans Forgetica aurait montré un léger avantage. Mentalement, l’esprit cherche spontanément à compléter les formes, ce qui ralentit la lecture et déclenche les processus mémoriaux, indique l’équipe. En s’attardant sur les lettres, recomposant les mots, le cerveau fait plus d’efforts, ce qui devient bénéfique. 

C’est donc dans cette butée sur les caractères que va s’opérer le processus de mémorisation. Or, la police ne doit pas non plus être trop complexe, sinon la mémoire ne fera pas son office. C’est un délicat équilibre entre la difficulté et le travail mnésique qui devait être trouvé.


 

Évidemment, dans le cadre d’un roman, une pareille police rendrait totalement illisible le manuscrit. 

Times Newer Roman : une police
pour remplir plus en écrivant moins

 

Il semble cependant que ce soit le premier aboutissement d’une rencontre entre les théories psychologiques et les principes du design pour aboutir à une police d’écriture. À terme, Sans Forgetica pourrait servir tant aux étudiants pour mieux retenir et apprendre qu’aux personnes souffrant de démence.

À télécharger gratuitement à cette adresse.

Source

Chine : cette librairie s'inspire de la géologie et c'est... surprenant
Les Deux Magots inaugurent leur “Lundi des Écrivains”