TaleFlick offre un catalogue d’oeuvres à adapter en série ou au cinéma

Scribadour.com

imprimer

Le producteur Uri Singer, de Passage Pictures, et George Berry, ancien de Netflix et de Apple, se sont associés et ont lancé une base de données. TaleFlick propose une bibliothèque de livres à consulter, en vue d’adaptation au cinéma, télévision ou ailleurs. Cette dernière est censée combler le fossé entre l’écrit sur papier et la parole sur écran. 

JAWS
Praytino, CC BY 2.0
 

Pour les éditeurs et auteurs indépendants, les frais de soumission d’une œuvre sont de 88 $ par titre – représentant les frais de stockage et conservation des œuvres. Par la suite, le livre sera hébergé durant une année sur la plateforme. Les auteurs conserveront leurs droits sur les ouvrages, mais fourniront à la société, basée à Los Angeles, la possibilité de les représenter auprès de studios et de sociétés de productions.

Toute la plateforme repose sur un usage du Natural Language Processing, et donc d’un algorithme de bonne facture. Le Traitement automatique du langage naturel est un secteur à la croisée des chemins, réunissant des compétences linguistiques, informatiques et le recours à une Intelligence artificielle. 

Ainsi TaleFlick va classer et analyser le contenu des œuvres versées, associant l’intervention humaine à celle de la machine. Le tout en vue d’obtenir un ensemble de données permettant d’inventorier le plus efficacement le livre. 

S’inscrivant tous les deux dans le mouvement d’adaptation d’œuvres littéraires qui séduit tant Hollywood, et plus encore les plateformes – Netflix vient d’acheter les droits pour les œuvres d’Harlan Coben par exemple –, les fondateurs veulent approvisionner l’industrie en histoires originales. 

Pour les studios, assure un communiqué, c’est l’opportunité de disposer d’un contenu constamment, à destination d’un public grandissant. Cela n’empêche pas Uri Singer de continuer son activité de producteur, depuis Los Angeles, alors que Berry a passé la plus grande partie de sa carrière à Londres et en Europe, ainsi qu’en Inde – quand il travaillait pour Netflix.

« En tant que producteur, j’ai compris l’importance de trouver des œuvres solides et d’avoir une source fiable d’approvisionnement en mesure de m’en fournir. TaleFlick permet aux studios et auxproducteurs comme moi de trouver des histoires qui n’auraient jamais été repérées », indique Singer. 

Pour Berry, l’enjeu réside dans cet équilibre entre technologie et intervention humaine. « TaleFlick peut trouver des histoires comme on repère une aiguille dans une botte de fois, de façon extrêmement efficace et à grande échelle. » La perle rare est donc à portée de clic… 
 

Dossier : L’intelligence artificielle au service du livre et de la lecture

Source

Denis Plassard, danser en équilibre sur les mots
Les Ensablés - "Les salauds ont la vie dure" d'André Héléna