L’Oblique – expérimentation, formation, création

Offre d’emploi : L’Oblique – expérimentation, formation, création

PRÉSENTATION

L’Oblique est une structure d’expérimentation, pour celles et ceux qui veulent s’exercer à la création vivante.

L’Oblique est un endroit où on teste, on explore, on s’implique, le corps et l’esprit en mouvement. Tout va ensemble : l’impulsion, le mot, l’envie… Le théâtre est un art joyeux, polymorphe, idiot, puissant, au milieu du monde et à côté du temps, ou l’inverse. Ça bouge tout le temps, ça change nécessairement, c’est du non-exportable. C’est une affaire de soi à soi et aux autres. Nous cherchons toujours l’endroit qui est propre à chacun et chacune. Ça ne signifie pas délimiter une zone de confort, mais tester, inventer, risquer. L’Oblique propose le cadre pour ne pas s’y blesser.

L’Oblique propose une pratique politique des arts vivants et de l’accompagnement : agir au milieu d’une réalité, que ce soit ou non pour la changer, éprouver le plaisir de l’interrogation. Nous pensons que ce qu’on choisit de dire, de montrer, d’inventer et notre manière de le faire a une conséquence directe – même infime – sur nos sociétés, quelle que soit la portée publique du geste.

L’Oblique n’est pas une école, il n’y a ni cursus, ni validation, nous n’y donnons pas cours : les ateliers sont des moments de recherche. L’Oblique est une structure qui mêle les gens, ceux qui veulent s’exercer à la pratique parce que ça les intéresse, ceux qui ont une intention professionnelle, et ceux qui recherchent un terrain d’expérimentation. Les ateliers sont ouverts à tous et toutes, sans limite d’âge, avec ou sans formation préalable. Il n’y pas de cahier des charges à remplir pour faire l’acteur ou l’actrice.

[embedded content]

EN PRATIQUE

Nous proposons deux types d’ateliers, un qui se concentre sur l’expérimentation (expérimenter), et l’autre sur la pratique (pratiquer), et plusieurs parcours. Ce qui est commun, c’est la participation de trois artistes qui encadrent les ateliers : Françoise Roche (metteuse en scène – comédienne), Cassandre Herpin (chorégraphe – danseuse) et Matthias Claeys (auteur – metteur en scène). De manière régulière, les ateliers sont encadrés par deux d’entre eux, en binôme, les regards se complètent.

En commun toujours à tous les parcours : l’invitation à travailler sur des exercices de création scénique (théâtrale, performative, chorégraphique, d’écriture de plateau…), parce que nous soutenons qu’être acteur, actrice, c’est être créateur et créatrice.
Les parcours sont pensés à chaque fois sur un semestre, avec un ou plusieurs thèmes qui ouvrent un champ recherche et d’exercice. En fin de semestre, ont lieu des présentations publiques des travaux. Par ailleurs, des stages satellites (oser) sont proposés autour d’un travail précis.

Nous proposons trois types de parcours :

Expérimenter : un atelier par semaine + un stage de fin de parcours.
Au fil des semaines, les participant·es recherchent, inventent et créent, en s’appuyant sur le ou les thèmes du semestre. À partir d’une phrase, d’un tableau, d’une musique, ou d’une contrainte formelle (vidéo, performance…), il s’agit d’utiliser l’espace de représentation, de s’inscrire dedans, d’impliquer son corps et sa voix. Un stage finalise les recherches, et débouche sur une présentation publique.

Pratiquer : deux ateliers par semaine.
À travers des exercices de création et l’exploration du répertoire théâtral (contemporain notamment), ces ateliers sont dédiés à la pratique des acteurs et actrices. Développer un univers, s’essayer à divers matériaux scéniques, tester des formes. Une présentation publique des travaux est proposée chaque semestre.

Inventer : trois ateliers par semaine + un stage de fin de parcours.
Les singularités des deux ateliers sont pensées pour se conjuguer, la pratique et l’expérimentation s’appuient l’une sur l’autre. Ce parcours est donc pensé comme plus intensif, pour se plonger dans l’activité scénique, tenter, définir les contours de sa pratique et se constituer en tant qu’acteur/ actrice, et donc créateur/créatrice.

Oser : stage satellite de 20h
Ce stage d’une semaine, pensés autour d’une thématique précise (sur un texte particulier, une recherche spécifique, ou la découverte d’une activité mêlant théâtre et sciences sociales…) est ouvert aux inscrit·es à l’Oblique, et aux personnes qui ne participent pas aux ateliers. Ce stage peut être mené conjointement par deux professionnel·les. À chaque début de semestre, l’objet du stage et les dates sont annoncées.

Cliquez ici pour postuler à cette offre

Recherche comédienne voulant intégrer la saison d'une compagnie
Inscriptions cours de théâtre 2019/2020